Maria Retamales, dans les locaux de la Swiss Food Academy, le 20 mai 2022. | Heidi.news / NS

Maria Retamales, ou (s’)éduquer à bien manger

Au menu de ce nouvel épisode de notre série consacrée à celles et ceux qui nous nourrissent: des ateliers de cuisine dans les milieux défavorisés, le sens des responsabilités, une boisson à l'avocat et au chocolat, et Mère Teresa. Bonne dégustation!

Publié le 15 juin 2022 16:00. Modifié le 16 juin 2022 13:51.

Entrée

«Pendant très longtemps, manger n’était pas pour moi un plaisir. Je mangeais parce qu’il fallait manger.» Nous regardons avec surprise la petite silhouette assise à son bureau, qui cherche avec un ventilateur à se soustraire de la chaleur. Les mots de Maria Retamales nous laissent coi. La fondatrice de la Swiss Food Academy, une association à but non lucratif, s’active depuis cinq ans à sensibiliser les enfants genevois à une alimentation plus saine et durable. Une telle indifférence initiale pour la bonne chère semble paradoxale. Puis, après réflexion, qui de plus indiqué pour éduquer à mieux manger, qu’une personne pour qui ce fut initialement une corvée? Rencontre.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous