Image d'illustration | Keystone / Martial Trezzini

Troubles de l'attention: les filles bien moins diagnostiquées que les garçons

Publié le 13 septembre 2021 14:23. Modifié le 15 septembre 2021 08:03.

Des petites filles discrètes et des garçons turbulents: un cliché qui n’est pas sans conséquences. En Suisse, environ 5% des enfants souffrent de troubles du déficit d’attention-hyperactivité (TDA-H). Les spécialistes estiment que l’on compte entre 2 à 9 garçons pour 1 fille. Mais l’écart diminue à l’âge adulte, avec presque 1 femme pour 1 homme diagnostiqué. Les «biais de genre» lors de la détection des TDA-H expliquent en partie ce décalage.

Pourquoi cet écart. Marine Jequier Gygax est neuropédiatre au CHUV. Elle évoque deux raisons pouvant expliquer les différences de diagnostic d’un genre à l’autre chez les enfants:

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter