Dans le documentaire Petite fille, Sébastien Lifshitz suit, pendant un an, la vie quotidienne de Sasha, une enfant transgenre de 7 ans qui se vit comme fille depuis ses trois ans. (Agat Films et Cie)

«Petite fille», le documentaire sur une enfant transgenre dont tout le monde parle

Dans le documentaire Petite fille, Sébastien Lifshitz suit, pendant un an, la vie quotidienne de Sasha, une enfant transgenre de 7 ans qui se vit comme fille depuis ses trois ans. Diffusé mercredi 2 décembre sur Arte, le film a réalisé la meilleure audience de l’année pour un documentaire diffusé en prime time avec 1’375’000 téléspectateurs.

Dans ce documentaire d’auteur, Sébastien Lifshitz aborde la  transidentité de manière empathique, positive et surtout non pathologisante. Il prend le pari de suivre Sasha et Karine, sa mère, qui se bat sans relâche pour que sa fille soit acceptée à l’école ou encore au conservatoire de danse. Cette approche, quoique attendue de la part du réalisateur des documentaires Bambi et Les vies de Thérèse, reste relativement nouvelle concernant ce sujet.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.