Le débat du FIFDH sur les Suisses aux abris. Photo: Miguel Bueno / FIFDH
Acheter la revue imprimée

La Suisse est-elle prête pour la fin du monde? Hum, pas vraiment

L'édition 2020 du FIFDH (Festival du film et forum international sur les droits humains de Genève) a été annulée pour cause de coronavirus. Qu'à cela ne tienne, Heidi.news a couvert sa version 2.0 en ligne avec autant (si ce n'est plus) d'assiduité. En particulier quand il s'agit de la soirée consacrée à notre Exploration sur le survivalisme.

Me voilà de retour à Genève, trois mois après notre reportage sur la fin du monde dans ce pays. Lequel s'est terminé dans un bunker à Morges où des amateurs préparaient leur survie avec des couteaux en mousse. Moi qui avais pris les Suisses pour des paranoïaques! En ce mois de mars, il flotte comme un air d'effondrement dans les rues de Genève. Tout le monde (ou presque) refuse de me serrer la main, des visages sont masqués et le Théâtre Pitoëff, qui abrite le Festival du film et forum international sur les droits humains (FIFDH), est désert. Seule l'équipe du festival et les intervenants ont le droit d'y pénétrer, conséquence de la pandémie Covid-19. Heureusement, notre table ronde «Fin du monde: les Suisses aux abris» est maintenue et retransmise en ligne.

Après les terribles incendies en Australie, c'est le coronavirus qui rend le sujet de notre Exploration encore plus saisissant et préfigure de ce à quoi se préparent les personnages de notre récit.

Et s'ils avaient eu raison de faire des stocks de conserves et d'apprendre à faire un feu et cultiver des légumes? A voir les supermarchés dévalisés et la panique que crée l'épidémie, il est temps de rouvrir le débat sur le possible collapse de notre société. Et particulièrement en Suisse, un des seuls pays à s’être réellement préparé durant la Guerre froide, capable d'enterrer la totalité de sa population pour la protéger. Mais face à des menaces de plus en plus insaisissables, de moins en moins prédictibles, la Confédération est-elle une exception? Ses abris sont-ils suffisants? Est-elle réellement préparée?

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.