Image d'illustration. | Unsplash

Alt, l'intermédiaire qui réunit banques privées et cryptoriches

Publié le 13 juin 2022 12:00. Modifié le 30 juin 2022 08:45.

Les cryptoriches ont des besoins particuliers, et c’est vers cette clientèle qu’Alt — anciennement Altcoinomy — a orienté son activité. Créée en 2017, la société basée à Genève est le fruit d’un spin-off du family office Capland. Son fondateur et chef des opérations, Olivier Cohen, a derrière lui une longue expérience dans la banque d’investissement. Il s’est rapidement intéressé à Bitcoin. «En 2010 j’ai miné sur mon poste de travail quelques “blocs rewards” (les récompenses associées à la découverte d’un nouveau bloc, ndlr.) par curiosité, explique-t-il. Mais je ne m’y suis vraiment intéressé qu’à partir de 2012.»

Cette rencontre avec Bitcoin incite Olivier Cohen à aider des gens autour de lui à se lancer dans les cryptomonnaies. Entre 2012 et 2016, il affirme avoir appris à une centaine de personnes comment acheter leurs premiers bitcoins et autres cryptomonnaies. Cette activité révèle à Olivier Cohen tout le potentiel d’une clientèle d’adopteurs précoces. «Ces gens qui ont investi très tôt dans Bitcoin sont souvent assis sur des fortunes», précise Olivier Cohen. Pour le family office Capland, ces profils représentent des clients intéressants pour son activité principale.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous