Le public est au rendez-vous à l'Audio, depuis début juillet, mais le club n'a pas encore le droit de tourner à pleine capacité (DR).

L’Audio, à Genève, savoure un grand succès au goût provisoire

Retour au bercail pour notre sixième étape. À Genève, l'Audio, haut lieu local de la musique électronique, profite et prend du plaisir tant qu'il peut. Car il sait qu'un retour de vague de Covid-19 est tout sauf exclu.

«Pour notre soirée d’ouverture le 24 juillet, tout autant que pour le week-end qui a suivi, l’ambiance était électrique. On sent que les gens sont en manque de sorties. Ce n’était pas évident de gérer le flux de personnes, d’autant plus avec la logistique due au Covid, mais nous avons tout mis en œuvre pour que cela se passe bien.»

Danièle McClellan, en charge de la communication de l’Audio, espérait ce succès. La relance de son club a été marquée d’abord par une tête d’affiche alléchante: Luciano, le DJ star établi dans la région, était aux platines. L’évènement a en outre été amplifié par la timidité de la reprise de la vie nocturne à Genève, où seule une poignée d’établissements ont rouvert depuis le début du mois.

Cet article est réservé aux abonnés.