La France et l'Italie vont inaugurer en 2022 la plus longue ligne à haute tension souterraine, entre Chambéry et Turin. | RTE

Sans l'Europe, la Suisse se coupe du grand atout des énergies renouvelables

L'abandon de l'accord-cadre avec l'Union Européenne a torpillé l'accord avec l'électricité négocié depuis 2007. Et ce n'est pas peu de le dire: il n'y a même plus de négociateur en poste à Bruxelles et les Etats voisins construisent des lignes qui contournent le pays! Au risque de priver la Suisse d'un grand atout de la transition énergétique: le foisonnement des énergies renouvelables.

Publié le 15 mars 2022 07:00. Modifié le 31 août 2022 14:41.

Directeur interconnexion chez RTE, l’équivalent français du gestionnaire des réseaux haute tension Swissgrid, Thomas Pertuiset glisse une information surprenante en présentant les gigantesques travaux dans lesquels est engagée son entreprise. «Pour accompagner la transition énergétique, le Réseau européen des gestionnaires de réseau de transport d’électricité (Entso-e, ndlr) a évoqué un besoin de renforcement des réseaux de 50 gigawats en Europe. En France, cela se traduit par le doublement de la capacité de 15 gigawatts à 30 d’ici à 2035», commence-t-il par expliquer.

Un tunnel haute tension autour de la Suisse

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter