Les Explorations

Black-out: le talon d’Achille électrique de la Suisse

La guerre en Ukraine et ses conséquences sur le gaz russe appuient sur notre propre fragilité énergétique. Mais la Suisse n'a pas attendu ce conflit pour découvrir que son talon d’Achille est électrique. L’appel vidéo du président de la Confédération Guy Parmelin à se préparer à des coupures a servi d’électrochoc. Comment un pays qui produit plus d’électricité qu’il n’en consomme, avec les plus surs réseaux du monde et des grands barrages objets à la fois de fierté et de profit, pourrait-il se retrouver en situation de pénurie et craindre un black-out dès l’hiver prochain? Pour une simple et bonne raison: notre confort électrique appartient au passé. L’actualité, c’est la sortie simultanée du nucléaire et des énergies fossiles, la lenteur du solaire et l’opposition aux éoliennes… Le tout dans un contexte qui voit la facture de nos importations d’électricité exploser. Entre adaptation au changement climatique et crise énergétique, l’électricité est devenue notre plus grand défi.