Elsa Cauderay du Collectif d'architectes CARPE, montre de quoi sont faits les murs d’un bâtiment administratif à Lausanne entièrement bioclimatique en paille-terre-bois, en juin 2012 (KEYSTONE/Christian Brun)

«Construire en paille et en terre avec la participation des futurs usagers, c’est possible!»

Elsa Cauderay, architecte EPFL, a cofondé en 2009 à Lausanne le collectif CArPE. Elle s’est formée à la mise en œuvre de la terre crue au laboratoire Craterre de Grenoble. Son collectif est l’un des pionniers de l’architecture participative en Suisse. Il a réalisé plusieurs bâtiments en terre et en paille en Suisse romande. 

Qu’est ce qui vous a motivé à fonder le collectif CArPE?

Cet article est réservé aux abonnés.