Illustration: Kalonji pour Heidi.news

La course aux vaccins ARN, racontée par son arbitre

Bien sûr, il y a des vaccins chinois, russes, indiens... mais la course aux vaccins ARN s'est surtout déroulée aux Etats-Unis dans le cadre de l'opération Warp Speed de la Maison Blanche. Moncef Slaoui a organisé et arbitré cette course scientifique et clinique qui a vu des start-up battre les géants de la pharma. Il en livre ici un récit exclusif.

C’est une histoire qui va vous en rappeler une autre. Une fin de semaine de mars 2013, Andrew Geall, alors responsable de la recherche sur les vaccins à ARN chez Novartis à Cambridge, dans le Massachusetts, reçoit un coup de téléphone urgent. Son chef, Rino Rappuoli, lui explique qu’en Chine, trois personnes viennent d’être infectées par une nouvelle souche de grippe aviaire. Il lui demande si son groupe est en mesure de rapidement développer un vaccin.

Andrew Geall n’a pas besoin qu’on lui fasse un dessin. Il sait parfaitement que les mutations de la grippe chez les oiseaux puis le franchissement de la barrière des espèces par un tel variant sont considérés par l’OMS comme le principal risque de pandémie. Il se met immédiatement à la tâche.

Cet article est réservé aux abonnés.