Réservé aux abonnés

Vos enfants jouent à la guerre? Ne vous inquiétez pas

Un petit garçon pointe son arme en ballons alors qu'il assiste à un spectacle de l'arbre de Noël dédié aux enfants des héros de l'armée roumaine tombés ou blessés lors des guerres d'Afghanistan et d'Irak, à la Maison militaire de Bucarest, en Roumanie, le 21 décembre 2017. | Keystone/EPA / Robert Ghement

Finis les faux frottis et les appels fictifs du médecin cantonal, place aux bombes et aux soldats. Les enfants transposent souvent l’actualité dans leur jeu, comme pour la matérialiser. Et si la vue d’un bambin de 5 ans agitant une mitraillette imaginaire peut déranger, «il n’y a pas de quoi s’inquiéter», rassurent Sylvie Richard, chercheuse en psychologie du développement de l’Unige et professeure à la HEP Valais, ainsi qu’Edouard Gentaz, professeur en psychologie du développement à l’Unige. Pour Heidi.news, ils reviennent sur les fonctions du jeu et conseillent les parents.

Heidi.news — Voir son enfant jouer à la guerre peut déranger. Faut-il s’en inquiéter?
Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter