| | Analyse

Pourquoi les enfants ne seront pas traumatisés par le port du masque

Image d'illustration | Shutterstock / Halfpoint

En Suisse, le masque de protection facial est désormais obligatoire dans les écoles à partir du degré secondaire II (gymnase, école de culture générale, école de commerce) et dès le secondaire I (cycle d’orientation) dans plusieurs cantons. En France, en Espagne, en Italie, en Grèce et dans de nombreux Länder allemands, cette obligation affecte aujourd'hui les enfants à partir de l’âge de 6 ans. Au-delà même de la pertinence scientifique de cette mesure, une question émerge:  «N’est-ce pas trop tôt?»

Pourquoi on vous en parle. En France, où l’obligation du port du masque chez les plus de 6 ans a pris effet le 2 novembre dans les écoles, des voix s’élèvent: parents, mais aussi éducateurs et psychologues remettent en cause cette décision perçue comme délétère pour les enfants. Que penser de telles prises de position?

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi