Réservé aux abonnés

Pour l'aérien, le monde d'après ressemblera au monde d'avant

Les compagnies aériennes vers le même trafic de la période pré-pandémie | Keystone / Martial Trezzini

Il fallait une balise pour marquer la fin de la crise Covid-19. Le 16 février, le Conseil fédéral a annoncé la fin de la plupart des restrictions sanitaires en Suisse. Heidi.news explore ce que sera le monde d'après.

EasyJet a lancé début février une campagne pour recruter 1000 nouveaux pilotes au cours des cinq prochaines années, qui devraient rejoindre la compagnie à partir de 2024. Après deux années difficiles à cause de la pandémie, EasyJet— et d’autres compagnies aériennes — se préparent pour la reprise. Les prévisions de la branche sont positives et les professionnels du secteur espèrent reconquérir les volumes de trafic de l’avant-pandémie.

Pourquoi c’est important. Le secteur de l’aviation, fortement touché par la crise sanitaire, attendait avec impatience la levée des mesures sanitaires. Avec la liberté de voyage retrouvée, les compagnies aériennes peuvent augmenter de nouveau leur offre. Au risque de décevoir ceux qui rêvaient de voir émerger un modèle de mobilité plus durable?

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter