Réservé aux abonnés

Pas facile de devenir prof en temps de pandémie

Image d'Illustration | Keystone / Valentin Flauraud

Les futurs enseignants bénéficient d’une formation théorique et pratique. Et depuis bientôt deux ans, ils effectuent leurs stages sur un terrain miné par la pandémie et doivent affronter toute une série de paramètres inédits, du port du masque en classe à l’annulation des sorties scolaires, en passant par l’inquiétude grandissante des parents. Heidi.News est parti à leur rencontre. Malgré les difficultés, toutes et tous continuent à croire en l’importance du métier auquel ils aspirent.

Pourquoi on en parle. Située à Lausanne, la Haute école pédagogique du canton de Vaud (HEP Vaud) a enregistré cette rentrée de septembre 2021 un nombre record d’inscriptions. «Les effectifs ne cessent de croître depuis quelques années», détaille Barbare Fournier, responsable de la communication. Un emballement pour le métier d’enseignant que la crise sanitaire ne freine pas, bien qu’elle ait amené son lot de difficultés.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter