Réservé aux abonnés

Oui, les montagnes favorisent l'inclusion scolaire

Image d'illustration | Pixabay / Paolo Chieselli

Au début de l’été, Heidi.news se penchait sur les dysfonctionnements de l’école inclusive à Genève. Le canton du bout du lac n’est pourtant pas un cas isolé, comme le rappelle un rapport du comité de la Convention relative aux droits des personnes handicapées (CDPH) qui critiquait en mars l’approche encore trop ségrégative de la Suisse. Pour comprendre ce que certains spécialistes nomment une «culture de la séparation», il est important de revenir sur son origine et les facteurs sociologiques qui la composent.

Un peu d’histoire. Jusqu’à la fin des années 1950, il y avait très peu, voire pas de scolarisation pour les jeunes en situation de handicap. L’arrivée de l’assurance invalidité en 1960 a tout changé. Elle a permis d’importants investissements dans le domaine de l’éducation spécialisée, raconte Romain Lanners, directeur du Centre suisse de pédagogie spécialisée:

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter