Réservé aux abonnés

Nouvelle prolongation de l'accord sur l'imposition des frontaliers français

automobilistes arrivant à la douane franco-suisse de Bardonnex. | Keystone / Salvatore di Nolfi

Cela sonne comme un bis repetita. L’accord entre Berne et Paris sur l’imposition des travailleurs frontaliers n’en finit pas d’être prolongé. Mais à période exceptionnelle, décision exceptionnelle. Dans un contexte de recrudescence de la pandémie et alors que le télétravail est à nouveau recommandé, la date du 31 mars 2022 est à présent annoncée. Voire celle du 31 juin 2022.

Pourquoi on en parle. Le 13 mai 2020, un accord à l’amiable a été conclu entre la France et la Suisse: ce dernier permet de suspendre les obstacles au télétravail des frontaliers, très nombreux en Suisse. Ils sont en effet 180’000 à franchir la douane chaque jour en temps normal. Depuis sa signature, il a été reconduit plusieurs fois. La précédente entente courait jusqu’au 31 décembre 2021.

Cet article est réservé aux abonnés.

Pour lire la suite de cet article et des milliers d'autres, abonnez-vous à partir de CHF 16.- par mois.

Le journalisme de qualité nécessite du temps, de l'investigation et des moyens. Heidi.news est sans publicité. L'avenir de votre média dépend de vous.

Je profite des 30 premiers jours gratuits

Les bonnes raisons de s’abonner à Heidi.news :

  • Un mois d’essai, sans engagement sur votre premier abonnement
  • La newsletter le Point du jour édition abonnés
  • Les archives en illimité
  • Des échanges avec nos journalistes