| | Radar

Hautes écoles françaises: la réussite à l'oral est-elle genrée?

Les bâtiments de l'ENS Lyon. DR

A cause de la pandémie, la suppression des examens oraux dans les filières des écoles normales supérieures en France a eu pour corollaire l’augmentation significative de la part de femmes reçues. Selon Le Monde, cela conforte des analyses de sociologues selon lesquelles les filles adhèrent bien moins à la mise en scène de soi attendue à l’oral que les garçons, pour qui les capacités de confiance en soi et à parler en public sont davantage encouragées.

Quels sont les chiffres? A l’ENS-PSL (Paris sciences et lettres), 67 % des admis issus cette année de classes préparatoires sont des femmes, contre 54 % en moyenne les cinq années précédentes, pour les deux voies principales (A/L et B/L). A l’ENS Lyon, pour le concours «lettres et arts», la part de femmes admises cette année est de 71 %, contre 60 % en 2019. Dans la série «langues vivantes», le résultat est encore plus frappant: parmi les 34 reçus, on ne compte que trois hommes, alors qu’ils constituaient un tiers des admis l’an passé, et un quart en 2018.

link

Le Monde

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi