| | News

Plexiglas, pauses, effectifs restreints... A quoi va ressembler la maturité 2021?

Examen dans un collège de Glaris en 2019. | KEYSTONE/Gaetan Bally

Le 12 mars, le Conseil Fédéral a annoncé des examens de maturité en présentiel, «dans la mesure du possible». Il a aussi fixé les dérogations à ce cadre général en cas de péjoration de la situation sanitaire. Que disent exactement ces nouvelles règles? Entre optimisme et anticipation d’une troisième vague de Covid-19, comment les cantons se préparent-ils?

Pourquoi on en parle. Chaque année, plus de 70'000 élèves se présentent à la maturité gymnasiale. En 2020, les épreuves avaient été annulées dans tous les cantons romands, après de longues semaines d’incertitude. Un épisode qui avait secoué élèves et établissements, sur fond de reproches de «matu au rabais» adressés aux autorités. Alors que l’évolution de l’épidémie de Covid-19 reste incertaine, la question des examens fera partie des points chauds de cette fin d’année scolaire.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi