Réservé aux abonnés

Les élèves russes «en standby» dans les écoles privées suisses

Un des bâtiments de l'institut Le Rosey, à Rolle. | Keystone / Laurent Gilliéron

Les jeunes Russes, qui constituent une clientèle importante et souvent fortunée dans les internats et externats payants de Suisse, quittent peu à peu ces établissements. Les raisons de cet exode? Les tensions liées à la guerre en Ukraine. Mais aussi des rumeurs selon lesquelles ils n’auraient bientôt plus accès aux permis B étudiants ou de travail, nécessaires pour suivre des cursus en Suisse, selon le président de l’association vaudoise des écoles privées (AVDEP). Une information qui n'a toutefois pas encore été confirmée par les autorités.

Pourquoi on en parle. La rentrée de septembre s’annonce incertaine pour bon nombre d’élèves russes qui fréquentent les écoles privées du pays. Heidi.news a demandé à plusieurs établissements comment ils anticipaient ces changements, alors que la guerre continue à gagner du terrain.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter