| | News

Les cours à distance saignent le marché immobilier estudiantin

Image d'illustration. | KEYSTONE/Jean-Christophe Bott

L’offre des logements estudiantins a pris l’ascenseur avec l’enseignement virtuel. Un phénomène qui se confirme, tant dans les résidences que dans les colocations ou chez les particuliers louant des chambres. Le manque à gagner est de l’ordre de 15 à 30% pour la majorité des fondations, associations et régies qui se sont confiées à Heidi.news. La Ciguë, à Genève, et la Fondation pour maisons étudiants Lausanne font exception.

Pourquoi c’est intéressant. Les logements de moins de 1000 francs par mois s’arrachent habituellement en Suisse romande. Mais avec les contraintes liées à la pandémie, de nombreux apprentis et universitaires préfèrent économiser leurs sous et rentrer chez leurs parents.

Cet article est réservé aux abonnés.

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi