Le monde du travail vu par la «génération Z»

Image d'illustration. | StartupStockPhotos/Pixabay

Aller au-delà des clichés. C’est ce qu’a voulu faire Le Temps, dans un dossier consacré à la «génération Z» et son rapport au monde du travail. Quatre jeunes Romands d’horizons différents se sont ainsi confiés sur leur vision de cet univers, bouleversé par la pandémie, dans lequel ils viennent tout juste d’arriver. Le journal a aussi donné la parole à des experts spécialistes des questions de génération.

Pourquoi c’est intéressant. La «génération Z» est l’objet de nombreux stéréotypes, pas toujours flatteurs: les jeunes seraient volatiles, indociles ou même inadaptés au marché de l’emploi.

Des idées démenties par l’échange raconté dans Le Temps et appuyées par l’expertise de chercheurs qui appellent à la nuance: contrairement aux idées reçues, une génération n’a rien d’un groupe homogène. Même si le dénominateur commun de celle-ci est d’avoir grandi avec le digital.

Ressasser que la nouvelle génération est différente des autres n’est d’ailleurs pas sans conséquences, rappelle le professeur en ressources humaines Jean Pralong: les jeunes s’identifient à cette image projetée… et ce que l’on entend sur eux devient une prophétie autoréalisatrice.

link

Lire le dossier du Temps