| | News

Le masque des enseignants complique l’apprentissage de la lecture

Enseignantes portant le masque dans une école primaire de Chiasso (TI). | Ti-Press / Elia Bianchi

Le port du masque par les maîtres et maîtresses d’école affecte-t-il les apprentissages des jeunes élèves, en particulier celui de la lecture? Une étude de chercheurs français et genevois offre des éléments de réponse. Les auteurs concluent que l’impossibilité de voir l’entier du visage de l’enseignant pénalise les enfants qui présentent déjà au préalable un risque de devenir de mauvais lecteurs.

Pourquoi c’est intéressant. Le port du masque dans les écoles et les crèches pour lutter contre la propagation du Covid-19 s’est généralisé depuis la rentrée 2020, soulevant de nombreuses craintes. L’attention s’est jusqu’ici beaucoup portée sur l’impact sur la reconnaissance des émotions par les jeunes enfants. Ces nouveaux travaux, publiés le 12 mai dans la revue L’Année Psychologique/Topics in Cognitive Psychology, apportent un nouvel éclairage au débat.

Cet article est réservé aux abonnés.

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi