Réservé aux abonnés

La lutte contre le travail des enfants dans un moment critique

Image d'illustration. | Pixabay / Mrleyli

160 millions d’enfants sont astreints au travail, dont la moitié dans des conditions dangereuses, selon des estimations mondiales de 2020. La 5e Conférence mondiale sur l’élimination du travail des enfants s’est terminée ce vendredi 20 mai à Durban, une collaboration entre L’Afrique du Sud, pays hôte, et l’Organisation internationale du Travail (OIT).

Pourquoi on en parle. La conférence intervient à un moment critique: les chiffres du travail des enfants sont en hausse et la pandémie de Covid pourrait bien annuler des années de progrès. Aujourd’hui, près d'un enfant sur dix dans le monde est encore contraint de travailler. Le président sud-africain Cyril Ramaphosa avait demandé en début de conférence aux délégués de s'engager à prendre des «actions de grande envergure» pour faire une différence dans la vie des enfants, comme le rapporte l’OIT:

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter