| | Interview

Frédéric Herman: «L'UNIL doit miser sur la médiation scientifique»

Actuel doyen de la faculté de géoscioences, Frédéric Herman devrait succéder à Nouria Hernandez à la tête du rectorat de l'Université de Lausanne./UNIL

Après des études en génie civil à l’Université de Liège, Frédéric Herman a poursuivi ses études à Bristol et à Canberra, puis est passé par Caltech et l’ETH de Zurich. Le chercheur, aujourd’hui spécialiste des relations entre glaciation et évolution des montagnes, est devenu doyen de la Faculté des géosciences de l’Université de Lausanne (UNIL) en 2018, après y être arrivé en 2012. Un parcours brillant qui a amené le Conseil de l’UNIL à choisir ce chercheur de 42 ans pour prendre la direction de son rectorat, une proposition qui doit encore être avalisée par le Conseil d’État vaudois d’ici la fin janvier prochaine.

Quels sont les projets du probable futur recteur de l’UNIL pour l’université vaudoise? Frédéric Herman a répondu en exclusivité à Heidi.news.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi