Réservé aux abonnés

Faut-il encore apprendre le latin et le grec à l'école?

Image d'illustration | Pixabay / morahmedufmg

Rosa, rosam, rosae. Trois mots que tout (ex)latiniste n’est pas prêt d’oublier. Mais à l’heure où le système scolaire se force à intégrer des disciplines en phase avec les évolutions socio-économiques, à l’image de l’éducation numérique, quelle place faut-il accorder aux langues anciennes?

La situation aujourd’hui. En Suisse romande, le latin est toujours dispensé au secondaire I et II, les modalités encadrant son enseignement varient d’un canton à l’autre. Globalement, la branche demeure facultative et est enseignée dès les premières années du secondaire I. Le grec peut lui aussi être choisi comme cours à option, durant le secondaire I et II.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter