| | News

Le cerveau apprend plus facilement quand on écrit à la main

Photo: unsplash/Kat Stokes

Dans notre monde tout numérique, les enfants entrent en contact très tôt avec les ordinateurs et utilisent de plus en plus jeunes des claviers. Pourtant, écrire à la main recèle de nombreux avantages pour le cerveau, par rapport à l’écriture dactylographiée. Et si écriture et apprentissage étaient liés?

Pourquoi c’est important. L'ordinateur est devenu un instrument indispensable à la vie professionnelle. Il paraît donc logique que les enfants apprennent de plus en plus tôt à l’utiliser. Mais cela a un prix: les élèves écrivent de moins en moins à la main, et cette évolution n’est pas positive, d’après une étude de l’Université norvégienne de sciences et de technologie. Car coucher les mots sur le papier active des zones utiles du cerveau et améliore l'apprentissage.

L’étude. Les avantages de l'écriture à la main se feraient sentir dès les toutes premières expériences d’écriture. En effet, former des lettres ou des signes de la main active notre mémoire motrice. On se souvient ainsi deux fois d'une lettre: à quoi elle ressemble, et le tracé que l’on doit faire pour la dessiner. Enfants et adultes mémorisent donc mieux et plus rapidement avec un stylo et du papier. Et pour le processus d'apprentissage, la règle est la suivante: ce dont on se souvient deux fois reste mieux en tête. 

Pour évaluer les différences de fonctionnement du cerveau selon qu’on gribouille avec un stylo plume ou qu’on tape sur un clavier, ces chercheurs norvégiens ont étudié l’activité cérébrale d’enfants et de jeunes adultes pendant qu'ils griffonnaient quinze mots de trois manières différentes:

  • dactylographiée sur le clavier,

  • écriture au stylo sur un écran tactile,

  • et enfin écriture sur une feuille de papier.

Les résultats. Ils suggèrent que le cerveau travaille plus intensément lorsque l'on écrit à la main et que l'on trace les lettres, par rapport à une saisie à la machine. Cela est dû à l'interaction des stimuli visuels, de l'exécution des commandes motrices et au feedback kinesthésique. Le feedback kinesthésique est notre évaluation immédiate et instinctive d'une action.

Par exemple, un footballeur remarque que son tir n'était pas bon avant de voir où le ballon atterrit. Il remarque déjà des erreurs minimes de son mouvement au moment où il tire. Ce retour d'information nous aide à perfectionner des séquences de mouvements, dont l'écriture fait partie. Ainsi, lorsque nous écrivons à la main, nous sommes plus susceptibles de remarquer nos erreurs, d'apprendre à les corriger et à les prévenir.

La revanche du papier-stylo. Aujourd'hui, dans la plupart des universités, posséder un ordinateur portable est une condition préalable. Cela se comprend: au lieu de devoir transporter d'épais volumes et quantités documents, les étudiants ont ainsi accès sur un simple écran à de nombreux livres, notes, calendriers et même groupes de travail. Une étude a pourtant montré que les étudiants qui suivent des cours en amphithéâtre sans ordinateur et prennent des notes à la main obtiennent de meilleurs résultats que ceux qui utilisent un ordinateur portable. Il y a plusieurs explications à cela.

Tout d'abord, s'asseoir devant un ordinateur portable incite à être multitâches. Lire des magazines en ligne ou regarder les médias sociaux est très tentant, mais il y a un prix à payer. D’après une autre étude, les étudiants qui poursuivent d’autres activités en ligne pendant les cours ont des résultats inférieurs de 11% par rapport aux autres. De plus, un ordinateur portable ne distrait pas seulement l'utilisateur actif. Toutes les personnes qui ont l’écran dans leur champ visuel sont perturbées.

Le paradoxe. Mais aussi, nous apprenons mieux lorsque nous prenons des notes à la main. C'est étonnant, car les notes manuscrites sont beaucoup moins claires.

Dans une autre étude, des chercheurs ont ainsi comparé la transcription d'un cours selon que les notes soient prises à la main ou au clavier.

  • Avec le clavier, ceux qui prennent des notes retranscrivent 11% de ce qui est dit — ce qui n’est déjà pas énorme.

  • Mais à la main, c’est encore pire: seulement 4%.

Cependant, lors de l’examen universitaire une semaine après le cours, les étudiants ayant pris des notes manuscrites ont obtenu de meilleurs résultats. Et ce, malgré le fait que les utilisateurs d'ordinateurs portables disposaient théoriquement d'un meilleur matériel de préparation.

L’explication. Cela pourrait être dû au fait que les personnes qui prennent des notes sur un ordinateur portable ont tendance à simplement copier ce qu'elles entendent sans forcément comprendre. Ceux qui écrivent à la main, au contraire, doivent comprendre le contenu afin de le résumer. L'écriture à la main oblige à trier.

De plus, les mouvements précis de l’écriture activent les zones du cerveau dont nous avons besoin pour apprendre. Les chercheurs n'ont observé aucune activité cérébrale de ce type lors de l'écriture au clavier. Cela suggère que ceux qui écrivent à la main apprennent le contenu en même temps.

Les perspectives. Faudrait-il, dans ce cas, interdire les ordinateurs dans les écoles? Non, cela signifie simplement qu’il faut distinguer quelle est la bonne méthode d’écriture pour chaque situation. Et lorsqu'il s'agit d'apprendre, la meilleure semble d'écrire avec un stylo les choses qui valent la peine d'être retenues, que ce soit sur du papier ou sur une tablette.


L’étude à la loupe

L’étude. The Importance of Cursive Handwriting Over Typewriting for Learning in the Classroom: A High-Density EEG Study of 12-Year-Old Children and Young Adults

Le commentaire. Avec 24 personnes testées appartenant à différentes tranches d'âge, l'échantillon est relativement faible. On peut également se demander dans quelle mesure les résultats obtenus dans des conditions de laboratoire peuvent être transposés dans la vie de tous les jours.

La fiabilité. Evaluation par les pairs, 24 volontaires testés.

Le type d’étude. Expérience en laboratoire.

Le financement. Université norvégienne de science et de technologie.

Cet article a été initialement publié en allemand par notre partenaire éditorial Higgs.ch

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi