| | News

Sexisme et homophobie à l’EPFL, les langues se délient

KEYSTONE/Jean-Christophe Bott

Chants homophobes scandés en groupe, agressions sexuelles lors de soirées étudiantes, harcèlement, remarques sexistes… Un compte Instagram activé ce mardi matin 1er décembre publie des dizaines de témoignages d’étudiantes et d’étudiants de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) qui dénoncent le climat sexiste et homophobe qu’ils subissent au quotidien. Les associations étudiantes réclament un changement de culture.

Pourquoi c’est important. Cette nouvelle initiative fait écho à la déferlante de témoignages dans le milieu des médias, #Swissmediatoo, après la publication d’une enquête dans le Temps sur des cas de harcèlement à la RTS. De nombreux étudiants font part de leur malaise dans un environnement dans lequel ils ne se sentent pas «en sécurité». Certains font état de difficultés psychologiques, d’autres vont jusqu’à quitter l’école.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi