| | News

Comment les cantons s'attaquent au harcèlement scolaire

Image d'illustration | Pixabay / Tumisu

«Il s’agit d’apaiser toujours plus le climat scolaire.» C’est ainsi que Cesla Amarelle a ouvert la conférence de presse du lundi 26 avril visant à faire le point sur le dispositif vaudois de lutte contre le harcèlement à l’école. La conseillère d’Etat en charge de l’instruction publique s’est réjouie des avancées dans la lutte contre ce phénomène tout en relevant la masse de travail qui reste à abattre. L’occasion pour Heidi.news de se pencher sur les stratégies des cantons romands.

Pourquoi c’est important. Le harcèlement entre élèves, qu’il se produise «en présentiel» à l’école ou se prolonge en ligne sur les réseaux ou les messageries, pourrit littéralement la vie de nombreux enfants. Un phénomène dont il est encore difficile de percevoir l’ampleur exacte, faute de monitorage systématique et scientifique, même si plusieurs analyses isolées ont été menées çà et là.

Cet article est réservé aux abonnés.

  • Accédez en illimité à nos actualités, reportages et enquêtes.
  • Partagez des articles réservés aux abonnés avec vos proches
  • Soutenez une rédaction indépendante.
  • Rejoignez plus de 5000 lectrices et lecteurs qui croient en notre projet.
  • Bénéficiez de 30 jours d’essai gratuit et sans engagement.
S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi