Réservé aux abonnés

Comment les cantons romands composent-ils avec plus d’élèves ukrainiens?

Des élèves ukrainiens apprennent le français lors d'une visite d'une classe d'accueil et d'intégration à Châteauneuf près de Sion. Keystone/Jean-Christophe Bott

Cette année, la rentrée scolaire est aussi celle de centaines de réfugiés ukrainiens. Depuis fin février, la Suisse accueille plus de 55’000 personnes ayant fui le conflit. Pour garantir une scolarité aux enfants et adolescents, les cantons romands s’organisent. Intégration dans les classes ordinaires, classes d’accueil supplémentaires ou encore cours d’appui: les solutions sont nombreuses. Heidi.news résume les dispositifs mis en place.

Fribourg

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter