Réservé aux abonnés

Comment enseigner rapidement le français aux élèves ukrainiens

Quels dispositifs dans les écoles pour apprendre le français aux élèves ukrainiens comme celui-ci, arrivé en Suisse fin mars? | Keystone / Gian Ehrenzeller

Redonner le goût d’apprendre à des enfants ayant fui la guerre: tel est le défi majeur des enseignants qui accueillent dans leurs classes des élèves ukrainiens. Mais suivre des cours d’école, à n’importe quel niveau, sans connaître la langue d’enseignement, ne va pas de soi. En Suisse romande, la première urgence est donc l’apprentissage du français.

Pourquoi on en parle. Le secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) recense 17'236 permis S accordés au 4 avril, dont environ 6200 à des enfants. Les cantons sont responsables de la scolarité obligatoire — y compris des enfants en situation clandestine — et, par conséquent, de l’intégration des élèves arrivant de l’étranger. Indépendamment de l’architecture que la scolarisation de ses enfants va prendre, une grande partie de la réussite repose essentiellement sur les enseignants au contact quotidien avec les élèves.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter