| | News

Comment les étudiants atterrissent chez le psy

Image d'illustration. | Keystone / Christian Beutler

Ce témoignage est extrait de notre newsletter quotidienne «Sortir de la crise». C'est gratuit, inscrivez-vous!

Dans les universités romandes, la demande pour les consultations auprès de psychologues est importante. En 2019, rien qu’à l’UNIGE, 1700 séances de psychothérapie ont été dispensées. Une enquête nationale, lancée au printemps 2020 par l’association Mind-Map et l’Union des étudiants de Suisse, devrait permettre de faire la lumière sur l’évolution de la pratique.

Le psychologue Pierre Moiroud, chef du Pôle Santé Social de l’Université de Genève, et la médecin Sylvie Berney,  en charge de la consultation psychothérapeutique pour étudiants de l’UNIL, reviennent sur le suivi de la santé mentale en milieu étudiant et la réactivité des établissements en temps de crise.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi