Réservé aux abonnés

Anne Emery-Torracinta: «Mon erreur a été de croire que le problème ne concernait qu’un seul enfant»

Anne Emery-Torracinta. | Keystone / Salvatore Di Nolfi

La cheffe du Département de l’instruction publique genevoise Anne Emery-Torracinta réagit aux révélations du Temps et de Heidi.news concernant les maltraitances au foyer spécialisé de Mancy. Elle regrette d’avoir été mise au courant tardivement et entend «aller jusqu’au bout pour comprendre ce qui s’est passé».

Heidi.news — Qu’avez-vous su, et quand, au sujet du foyer de Mancy?
Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter