Aller au travail même malade? Ca, c'était avant la pandémie

Image d'illustration Adobestock

Chaque semaine l'équipe du Flux «Apprendre & Travailler» vous présente un aperçu de la page Carrières du Temps, dans le cadre de la nouvelle collaboration entre les deux médias.

La pandémie a remis en question notre rapport à la santé. Aller travailler malade, une pratique plus commune qu’on ne l’imagine, n’était par exemple plus envisageable de peur de contaminer ses collègues. Cette sensibilité nouvelle va-t-elle perdurer?

Pourquoi on en parle. Le présentéisme maladie a des conséquences pour les employés mais aussi pour les entreprises: les coûts d’un travail réalisé à moitié pour mauvaise santé sont non négligeables et travailler en ayant un certificat médical est tout simplement illégal.

Si nous sommes plus attentifs à notre santé, d’autres facteurs entrent également en jeu, comme le télétravail ou la forte pression due à la crise, qui pourraient au contraire renforcer la volonté de travailler malade… même si ce n’est pas au bureau. Le Temps a donc fait le point avec des experts médicaux, juridiques et en ressources humaines, entre autres.

link

Lire l'article du Temps