| | News

A Genève, un compte Instagram «balance» sur le sexisme à l’école

Lors d'une manifestation pour protester contre le règlement vestimentaire du DIP devant le cycle d'orientation de Pinchat, mercredi 30 septembre 2020. | KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi

Le compte Instagram @balance_tonecole publie les témoignages de dizaines d’élèves, mais aussi de parents et d’enseignants, qui dénoncent des cas de sexisme, de racisme, d’homophobie ou encore d’abus d’autorité survenus dans le cadre scolaire à Genève. Créé mi-septembre dans le sillage de la polémique française autour de l’habillement dans les lycées, remarqué au moment de l’affaire du «T-shirt de la honte», il continue de gagner en visibilité.

Pourquoi c’est choquant. Les témoignages portent en grande majorité sur des interdictions de participer à certains cours et des commentaires insultants en lien avec des tenues jugées «inappropriées». Certaines élèves racontent ainsi s’être fait traiter de «pute» ou d’«allumeuse» par leur enseignant. Une autre rapporte les paroles d’un doyen de son établissement: «je ne serai pas là pour vous si vous vous faites violer».

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi