| | Radar

Zoug veut baisser ses impôts en pleine pandémie, mais tout le monde n'est pas d'accord

La ville de Zoug | Creative Commons

Plus d'un quart de milliards de francs. C'est l'excédant fiscal (estimé) qui est venu étoffer les caisses du canton de Zoug pour la seule année 2020. Alors que les budgets de nombreux cantons sont mis à rude épreuve par la pandémie, Zoug veut maintenant baisser son coefficient d'impôts de 82 à 80% pendant trois ans et améliorer les possibilités de déductions pour les privés.

Pourquoi on en parle. Un débat qui a déjà eu lieu en juin dernier, lorsque le parlement zougois s’est prononcé en faveur d’une baisse d’impôts. La gauche rejette l’idée soutenue par la droite. Le PS et les Verts craignent que cette réduction d’impôts persiste dans le temps. Pour le directeur financier du canton Heinz Tännler (UDC), cité par la NZZ, «c'est un bonus corona censé stimuler l'économie». Les Zougois voteront le 7 mars.

link

NZZ

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi