| | News

«Rouvrons!» Le cri pour en finir avec le semi-confinement s'amplifie

Restaurant zurichois fermé. | Keystone / Christian Beutler

L’Union suisse des Arts et Métiers (Usam), la faîtière des PME en Suisse, a tenu une conférence de presse très offensive contre le semi-confinement ce mardi 16 février, à Berne. Leur souhait se résume ainsi: «Rouvrons!» Et ce, dès le 1er mars. La feuille de route proposée ce jour fait écho à d’autres pétitions: «Stop Lockdown», l’initiative lancée par l’UDC, a récolté plus de 247’000 signatures ce mardi, et «Nous voulons vivre!», lancé lundi 15 février par un collectif lausannois, a récolté près de 600 soutiens en 24 heures.

Pourquoi c’est urgent. La colère contre les mesures de semi-confinement enfle en Suisse. A la veille des annonces du Conseil fédéral, tous les secteurs haussent le ton pour un assouplissement des restrictions dès le 1er mars. De la droite à la gauche de l’échiquier, des milieux culturels aux secteurs économiques, les exigences de réouvertures fédèrent alors que les indicateurs épidémiques sont en baisse depuis plusieurs semaines.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi