| | Radar

Les fabricants de vaccins promettent à leurs actionnaires d’en augmenter les prix

Le vaccin de Pfizer est facturé 39 dollars aux États-Unis mais 64 en Europe./Keystone/John Locher

Johnson & Johnson, Moderna et Pfizer, les trois entreprises pharmaceutiques américaines dont les vaccins Covid-19 sont homologués en Europe et aux États-Unis, ont discrètement fait part de leur intention d'augmenter les prix des vaccins contre le coronavirus dans un avenir proche, révèle The Intercept. Le magazine en ligne rapporte des conversations avec des investisseurs et des présentations lors de conférences organisées par des banques comme Barclays ou Raymond James, où les directeurs financiers des laboratoires expliquent que la maladie va devenir endémique et que les vaccins nécessiteront des rappels, en particulier pour être efficace contre les variants. Avec, à la clé, la possibilité de profits importants en période post-pandémique.

Pourquoi ce n’est pas étonnant. Les engagements des entreprises pharmaceutiques qui commercialisent des vaccins et d’autres produits nécessaires à la lutte contre le coronavirus de vendre ces produits «à prix coutant» n’ont été prises que pour la durée de la pandémie (ou jusqu’à fin mai 2021, pour AstraZeneca) et reposent sur des déclarations de bonne volonté sans contrôle extérieur. Qui plus est, ces entreprises se sont arrogé le droit de déclarer elle-même la fin de la période pandémique — qui signera le moment où les prix des vaccins pourront augmenter. Le risque réputationnel les a jusqu’à présent empêchées de tirer profit de la crise, d’autant plus que le financement de la R&D des vaccins a été largement financé par des fonds et des commandes publics. Mais il semble bien que leurs actionnaires s’impatientent.

link

Lire l’article de The Intercept (EN)

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi