| | Radar

Le soutien de Biden aux syndiqués d’Amazon rompt avec la tradition pro business des démocrates

Plus de la moitié des 5800 employés d’Amazon dans son entrepôt de Bessemer dans l’Alabama ont voté pour rejoindre un syndicat. Keystone /Jay Reeves

Le soutien via une vidéo publiée sur Twitter de Joe Biden au droit des employés d'un entrepôt d’Amazon en Alabama de se syndiquer marque un retour en force du syndicalisme au plus haut de l’État américain. Marginalisé par l’administration Reagan au début des années 80, le syndicalisme connait un regain de popularité aux États-Unis parmi les travailleurs précaires de la «gig» économie. Politico voit dans le soutien du président, qui n’a cependant pas nommé Amazon, l’esquisse d’un appui inédit à une révision plus large de la législation du travail et à l'élargissement des droits syndicaux.

Pourquoi c’est un tournant. Même si Joe Biden vient d’une aile centriste du parti Démocrate plutôt pro business, dans la tradition de Barack Obama ou de Bill Clinton, les observateurs politiques se demandaient où se situerait le nouveau président élu aussi grâce à l’aile gauche des démocrates, du mouvement Black Lives Matter à Alexandria Ocasio-Cortez, en passant par Bernie Sanders. Après sa volonté de doubler le salaire minimum, ce soutien sans précédent pour un président américain à des syndicalistes dessine un mandat qui s’ancre à gauche, après des années de politiques pro-business au sommet du parti démocrate. Sous réserve que ce ne soit pas juste un gage.

link

Lire sur Politico

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi