| | Radar

Leur nationalisme vaccinal pourrait coûter 4500 milliards de dollars aux pays riches

La ministre de la santé égyptienne Hala Zayed annonce que son pays est le premier du continent africain à démarrer sa vaccination avec le produit du chinois Sinopharm./Keystone/ Mohamed Hossam

En monopolisant les premières livraisons de vaccins contre Covid-19, les pays riches ne font pas seulement preuve d’égoïsme. Ils préparent une catastrophe économique qui les touchera presque aussi durement que ceux en voie de développement, selon une étude d'économistes affiliés à aux Universités Koc d’Istambul, Harvard et du Maryland. Dans son scénario le plus extrême - avec des pays riches entièrement vaccinés cet été et les pays pauvres exclus parfois jusqu’en 2024 -, cette étude dont rend compte le New York Times évoque des pertes de 9000 milliards de dollars. Soit l’équivalent d’un an de production du Japon et de l’Allemagne combinés, dont la moitié serait à charge des économies industrialisées.

Pourquoi c’est urgent. Commandée par la Chambre de commerce internationale, cette étude montre que la distribution équitable des vaccins est dans l'intérêt économique de chaque pays à cause de l’interconnexion des économies. A ce jour, Covax, l’initiative de solidarité vaccinale internationale et le programme ACT Accelarator de l’OMS n’ont reçu que 11 milliards sur les 38 visés. En investissant les 27 milliards manquants, le retour sur investissement des pays riches seraient de 166 fois ont estimé les économistes en charge de ce rapport.

link

Lire le Ney York Times

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi