| | News

Le marché de l’occasion en ligne aiguise les (gros) appétits

Les ventes de ricardo.ch, dont le siège est à Zoug, se sont envolées durant la pandémie. Keystone / Sigi Tischler

Il faut dire qu’il a tout pour plaire. Écologique, économique et pratique, le marché de la seconde main en ligne surfe tant sur la vague verte que sur le tsunami pandémique. Ces derniers mois, les leaders en Suisse romande que sont Ricardo, Anibis et Facebook Marketplace ont vu leur nombre de ventes exploser, bénéficiant du clouage à domicile, de la prise de conscience écologique et de l’évolution des mentalités. Ce marché prometteur attire de nouveaux acteurs et affûte les dents de Facebook, à l’heure où ses recettes publicitaires sont doublement menacées par la restriction du partage de données et la crise économique.

Les chiffres. En 2020, les ventes des trois premières plateformes d’échange entre particuliers ont pris l’ascenseur:

Cet article est réservé aux abonnés.

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi