| | News

Pierre Maudet privé de département suite à un audit «très alarmant»: il ne lui reste rien

Le conseillet d'Etat genevois Pierre Maudet, désormais sans portefeuille. | Keystone / Martial Trezzini

Poursuivi par la justice, sans parti, sans soutien et désormais sans département: il ne lui reste plus que le titre de conseiller d’Etat. Mercredi 28 octobre, le Conseil d’Etat de Genève a décidé de priver temporairement Pierre Maudet de son département, lui qui était en charge du petit dicastère chargé du développement économique (DDE). C’est la grande argentière du canton, Nathalie Fontanet, qui reprend ses prérogatives avec effet immédiat. Cette décision fait suite à un rapport interne jugé «très alarmant» par la présidente du collège, Anne Emery-Torracinta. Il montrerait l’existence de tensions internes, au point de mettre en danger la santé de certains collaborateurs.

Pourquoi ça sent la Genferei. Le rapport préliminaire ayant donné lieu à cette décision doit être finalisé d’ici deux ou trois semaines. C’est alors que l’on saura si Pierre Maudet restera ou non dépourvu d’un département jusqu’à la fin de la législature, en 2023. En attendant, Pierre Maudet a même dû s’engager à ne pas entrer en contact avec ses anciens collaborateurs. Exclu du PLR en juillet et désormais sans portefeuille, le conseiller d’Etat radical reste formellement inamovible, car élu par les urnes. Lui-même s’oppose à la décision du Conseil d’Etat et évoque une «cabale».

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi