| | Radar

L’inflation trouble-fête de l’après pandémie?

Les prix du gallon d’essence repassent au-dessus des 3 dollars aux Etats-Unis. | AP / Jacqueline Dormer

Si l’OCDE anticipe la plus forte croissance mondiale depuis 1973, avec un chiffre de l’ordre de 6%, grâce à la reprise post pandémique et aux mesures de soutiens, la fête va-t-elle être gâchée par la hausse des prix? Perceptible depuis quelques mois, l’inflation atteint désormais 3,6% aux Etats-Unis. Le Temps voit trois raisons à une possible dérive inflationniste: la création monétaire excédentaire des banques centrales, les subventions à des activités zombies de l’économie et la hausse des prix de l’énergie. Le baril de pétrole a passé ce mardi 1er juin les 70 dollars…

Pourquoi c’est inquiétant. La forte création monétaire de ces dernières années a surtout fait monter les prix des actions en bourse et de l’immobilier. Mais on est désormais à des niveaux record qui anticipent une forte croissance sans inflation. Les prix des matières premières semblent durablement installés dans une phase haussière. La transition énergétique aura un coût supplémentaire. Les denrées agricoles sont déjà soumises aux stress du changement climatique. La question est de savoir quand les salariés vont demander des hausses de leurs revenus pour conserver leur pouvoir d’achat.

link

Le Temps

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi