| | Analyse

L'hypothèse d'un divorce entre la Suisse et l'Union européenne

L'heure n'est plus tout à fait aux sourires, comme ici en 2018, entre Ursula von der Leyen et Guy Parmelin | Keystone / Peter Schneider

Cet article est extrait de notre newsletter hebdomadaire Heidimanche. C'est gratuit, inscrivez-vous!

Empêtrée dans des négociations qu’elle ne maîtrise vraisemblablement pas, la Suisse pliera-t-elle face à l’Union européenne? La Confédération et son président Guy Parmelin devront jouer serré vendredi prochain à Bruxelles, où le ministre UDC sera soumis à forte pression.

Pourquoi on en parle. Ce dimanche 18 avril est un anniversaire, celui des 70 ans du Traité de Paris signé par six pays (France, Allemagne de l’Ouest, Italie, Pays-Bas, Belgique et Luxembourg) et qui a donné naissance à la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA). Posant les premières pierres de la construction européenne.

Cet article est réservé aux abonnés.

  • Accédez en illimité à nos actualités, reportages et enquêtes.
  • Partagez des articles réservés aux abonnés avec vos proches
  • Soutenez une rédaction indépendante.
  • Rejoignez plus de 5000 lectrices et lecteurs qui croient en notre projet.
  • Bénéficiez de 30 jours d’essai gratuit et sans engagement.
S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi