| | News

Genève veut transformer l'«Etat infirmier» en «Etat investisseur du social»

Les indicateurs de la précarité à Genève sont inquiétants, relève le conseiller d'Etat Thierry Apothéloz | Keystone-ATS / Salvatore Di Nolfi

La précarité gagne du terrain à Genève, où 6% de la population bénéficie de l’aide sociale. Face à des situations personnelles difficiles et à l’aggravation des conditions par la crise sanitaire, le Département de la Cohésion sociale (DCS) entend transformer ce que son ministre de tutelle Thierry Apothéloz nomme l’«Etat infirmier» en un «Etat investisseur du social».

Le conseiller d’Etat a fixé sept objectifs définissant son Plan d’action cantonal contre la précarité, baptisé «Cohésion sociale 2030». Avec comme convictions premières:

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi