| | News

EXCLUSIF - L’absentéisme des fonctionnaires coûte au moins 285 millions à l’État de Genève

La conseillère d'Etat Nathalie Fontanet chapeaute l'Office du personnel de l'Etat. Keystone. / Martial Trezzini

Chaque année, le bilan social de l’État indique le taux d’absentéisme, qui ne cesse de monter. Mais un document interne, que Heidi.news a pu consulter, indique les coûts très importants que représentent ces absences de fonctionnaires.

Ces chiffres donnent le vertige, et c’est la première fois que l’on est en mesure de les rendre publics. Les coûts directs et indirects de l’absentéisme au sein de la fonction publique genevoise équivalent à 11% des charges de personnel, lesquelles s’élèvent à 2,54 milliards de francs en 2019. Cela représente 3% du total des dépenses publiques de l’Etat.

De combien parle-t-on? A lui seul, le coût direct des absences atteint près de 95 millions de francs entre mai 2019 et avril 2020, une période qui ne tient compte que marginalement du confinement. Il faut y ajouter les coûts indirects, qui multiplient au moins par trois la facture: remplacements, impact sur les autres employés, etc. Si bien que l’addition se monte au moins à 285 millions. Pour donner un ordre de grandeur, c’est trois fois le coût du nouveau cycle d’orientation et des centres de formation professionnelle pour 1800 élèves de Bernex, attendus pour 2027.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi