| | Analyse

Entre diversité et uniformité, avec qui Joe Biden va-t-il gouverner?

Joe Biden et le général Lloyd J. Austin qui doit prendre la tête du Pentagone. Photo: Keystone

Première femme à la tête du trésor, première amérindienne et premier gay à prendre des postes de ministre, premier noir à la tête de la Défense et premier hispanique à la tête du département de la santé. Pour son cabinet qui comprend 15 ministres, Joe Biden, qui prend ses fonctions de président ce mercredi 20 janvier, a fait le choix de la diversité avec six femmes et autant de personnes issues de minorités ethniques. C’est plus que Clinton et Obama mais c’est aussi logique pour un président qui a reçu 55% du vote féminin et dont l’électorat compte 38% de votants issus des minorités. Reste à savoir si cette diversité sera plus que symbolique pour réparer les divisions du pays tant ces profils apparaissent uniformes sur le plan idéologique.

Pourquoi c’est intéressant. Élu avec une vice-présidente femme et noire, Joe Biden a promis de réparer les divisions exacerbées par la guerre culturelle et les outrances de Donald Trump. Plutôt que de recruter sur sa gauche des personnalités comme Bernie Sanders ou Elizabeth Warren de nature à unifier le parti démocrate, Joe Biden a fait le choix d’une équipe certes diverse mais aussi très proche de lui.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi