| | Enquête

Enquête sur le secret autour des préachats gouvernementaux de vaccins Covid

Fabriqué pour partie chez Lonza à Viège, plus de 500 millions de doses du vaccin de Moderna ont été préachetées par des Etats./ Lonza

Ils représentent jusqu’à 15 milliards d’euros dans l’Union Européenne et 400 millions de francs en Suisse. Alors que la première campagne de vaccination contre Covid-19 en Occident a commencé ce mardi 8 décembre à 7h au Royaume-Uni, les contrats publics de précommandes de vaccins sont toujours entourés du plus grand secret en Europe. C’était aussi le cas dans le cadre de l’opération américaine Warp Speed (10 milliards de dollars). Mais, là-bas, parfois dans leurs documentations boursières, parfois sous la pression d’ONG, une quinzaine de ces contrats ont été rendus publics dans des versions expurgées.

Pourquoi c’est important. Afin de financer le développement des vaccins Covid, les États ont alloué des sommes considérables à l’industrie pharmaceutique. Impossible de savoir si l’opacité qui règne à ce sujet va se poursuivre indéfiniment. Elle est pourtant délétère pour la confiance dans une stratégie préventive qui n’est efficace que si elle est largement diffusée. D’autant plus que la transparence qui arrive au compte-goutte aux États-Unis ne trouve encore aucune traduction en Europe et en Suisse, a constaté Heidi.news.

Cette opacité rend aussi difficile la vérification des promesses de certaines entreprises pharmas de ne pas faire de profits pendant la pandémie. Et, elle alimente des soupçons d’exclusion de la responsabilité de ces entreprises en cas de défaut des vaccins.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi