| | News

En Suisse, la pandémie exacerbe les inégalités

Avec la crise, les revenus baissent, mais les factures restent | Keystone / Christof Schuerpf

La crise du coronavirus accentue les inégalités existantes. Les ménages suisses qui disposent des revenus les plus faibles «sont particulièrement affectés», relève une étude du Centre de recherches conjoncturelles de l’Université de Zurich (KOF), intitulée «Corona et inégalité en Suisse». Cette enquête s’appuie sur six sondages menés depuis mars 2020 auprès de 202’516 résidents du pays.

Revenus. Les personnes dont le revenu familial est très faible, c’est-à-dire inférieur à 4000 francs, ont fait état d'une très forte baisse de leurs revenus. Cette baisse est d’en moyenne 20% depuis le début de la pandémie. En revanche, les revenus n’ont diminué «que» de 8% au sein des ménages jouissant de rentrées mensuelles supérieures à 16’000 francs. Au sein d’un couple, cette proportion permet de supposer que l’un des deux conjoints, celui disposant du plus faible salaire, ait été placé au chômage partiel.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi