| | Interview

«Imaginer que la pandémie remet en cause la mondialisation, c’est faire preuve de courte vue»

Beat Kappeler suit depuis 55 ans l'évolution de la globalisation. CC

Auteur et commentateur, l’économiste appenzellois Beat Kappeler suit depuis 55 ans les questions du commerce mondial et des politiques monétaires et budgétaires. Alors que l’on évoque la remise en cause de la globalisation de ces dernières années et que l’on est entré dans une nouvelle ère de création monétaire sans précédent, Heidi.news lui a demandé comment il voit l’économie suisse et internationale dans ce monde d’après qui se rapproche désormais de manière plus tangible avec le développement de vaccins contre Covid-19. Entretien.

La pandémie entretient l’idée d’une fin ou d’une remise en cause de la globalisation, qu’en pensez-vous?

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi