| | Analyse

Avec la deuxième vague, le commerce en ligne va exploser de 40% en Suisse

Sans employés et ne payant aucun impôt en Suisse, Amazon.de est le troisième plus gros site de e-commerce du pays. Keystone / Friedemann Vogel

Les ventes en ligne ont explosé en Suisse lors du premier semi-confinement. Leur croissance mensuelle a atteint 65% en avril dernier par rapport au même mois de 2019. Alors que l’on prévoyait un retour à la normale pendant les mois d’été et une prévision de croissance de 22% sur l’année, le rythme sur les trois premiers trimestres s’est maintenu à… 33%. Avec la seconde vague, les spécialistes s’attendent désormais à une croissance des ventes en ligne de 40% en 2020. Une progression en un an équivalente à celle des cinq années précédentes.

Pourquoi c’est important. L’explosion du commerce en ligne installe une situation durable dans les habitudes d’achat des Helvètes. L’offensive sur la Suisse de grands acteurs comme Amazon est susceptible de renforcer une forme de tourisme d’achat numérique qui risque d’accentuer les difficultés déjà rencontrées par les commerçants et autres producteurs locaux, notamment avec les achats en France voisine, tout en érodant la base fiscale des collectivités publiques. Toutefois, les grands acteurs locaux profitent aussi de la situation avec un doublement de leurs ventes pendant le premier confinement. Face à cela une foison d’initiatives locales organisent une riposte pour le petit commerce.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi